Online French courses - Activités en Français

Online French courses - Activités en Français

Pour compléter nos cours de français, Accent Francais propose des exercices de français gratuits complémentaires

Mike à Accent Francais (Etats unis)

 Bonjour, je m'appelle Mike Stanish. Par la gentillesse infinie de la hiérarchie d'Accent Français, je fais actuellement un stage ici.  Ma charge lourde de responsabilités consiste à établir des contacts « study abroad » á Miami en Floride en vue d'un voyage des directrices, à bavarder avec les profs pendant le déjeuner, et à  écrire cette petite biographie pour habiller le blog qui est encore un peu nu…. Ainsi, dans l'accomplissement de cette dernière obligation, je vais continuer ce récit dans un style biographique.
J'ai 23 ans, je suis américain, et je suis à Montpellier depuis novembre.  Après avoir obtenu un diplôme à l'automne dernier, dans les sujets informatiques et gouvernement, j’ai pensé qu'il serait drôlement absurde d'étudier la critique psychanalytique de la littérature pour un doctorat.  Mais, il y avait un petit problème : je parlais et lisais seulement un tout petit peu de français.  Donc, armé de peu d'argent, et d’encore moins de Français, je suis parti à Montpellier sur la recommandation d'un de mes profs qui a aussi étudié à Accent Français.
Mais, ma foi aveugle fut bien remerciée, parce que je me suis retrouvé dans un climat méditerranéen doux et une école incroyablement sympa.  C'était un choc d'arriver le premier jour et d’être accosté par la langue française.  Il m’a fallu toute une journée pour me rendre compte que nous n'avions pas lu un texte sur un homme qui s’appelerait « Pierre » mais qu’il s’agissait en fait,…… d'une pierre.  Heureusement, les prof étaient super sympa et patients, et l'atmosphère ne m'a jamais fait peur.  Après un effort énorme, Valérie m'a aidé prononcer le mot « radio » sans que l’on puisse me croire Anglais.  Et Annabelle a été assez sympa pour m’accorder son amitié, et même boire une coupe de jus de pomme de temps en temps.
J'ai fait la connaissance de plusieurs étudiants et Montpelliérains pendant mon séjour ici.  Je crois que non seulement l'école, mais tout de Montpellier a moins de 30 ans.  Ceci facilite les rencontres dans les rues et dans les bars (et je te promets que tu verras les mêmes personnes presque chaque jour.  Pour les américains qui lisent ça, c'est comme la série « Cheers » :  « Norm !! »).  Les soirs, les rues sont bondées d’un mélange de jeunes en quête de divertissements, de SDF confus, et de leur chiennes éternellement enceintes ;  mais tous cohabitent pour créer l'ambiance qui caractérise si bien Montpellier.  On peut toujours trouver quelque chose à faire, que ce soit dans un bar, ou  dans une fête ERASMUS dans laquelle tu ne connais personne.  Et, bien qu’ayant laissé plus d'argent dans ce bar qui s'appelle l'Abreuvoir que je n’en ai laissé à Accent Français (ce que je nierai en bloc si on me le demandait), je trouve que le parc (singulier, pas pluriel, parce que Montpellier a un penchant pour paver tout) est une alternative moins chère, plus verte, et quelque fois plus agréable que les bars.
J'ai pris 16 semaines de cours, de novembre à mars, et je voulais dire que j'ai fait beaucoup de progrès, sans jamais le remarquer.  Ce progrès était invisible, mais c'était quand même ferme et profond.  Je comprends presque toujours quand les prof se moquent de moi pendant le déjeuner, et je crois que ça c'est la meilleure preuve de mes progrès.  Je peux même me venger et me moquer d'elles.
Quant à mon stage, il est aussi fantastique.  La plupart de mes amis sont déjà rentrés chez eux, ou ont déménagé ailleurs en France, donc être à l’école chaque jour me permet de parler le Français de manière régulière.
De plus la fonction première de mon stage consistant à  contacter des partenaires « study abroad » américains, je suis assuré de préserver mes capacités en langue anglaise !!!!  Je dis merci à Virginie, Florence, et à toute l'équipe d'Accent Français pour être si sympa et pour me permettre de leur poser des questions de grammaire toutes les 10 minutes.
 
Hello, my name is Mike Stanish.  By the infinite kindness of the Accent Français hierarchy, I am currently doing an internship here.  My heavy load of responsibilities includes making study abroad contacts in Miami, Florida in anticipation of an upcoming trip by the directresses, gossiping with the professors over lunch, and writing this short biography in order to clothe the somewhat naked blog.  Thus, in fulfillment of this last duty, I shall continue to wax biographical.
I am 23, American, and have been in Montpellier since November.  After graduating from college last fall, where I studied computer science and government, I thought it would be amusingly incongruous to go to graduate school and study French psychoanalytic literary criticism (what a mouthful!).  However, this called to the forefront one slight problem:  I spoke and read very little French.  So, equipped with little French and less money, I shipped of to Montpellier under the recommendation of a professor who had also studied at Accent Français.  
My blind faith was well rewarded, however, for I found myself in a balmy Mediterranean climate and an overwhelmingly kind language school.  It was quite a shock to sit down on my first day of class and be accosted by the French language.  It took me the entire day to realize that we had not read a story not about a man named Pierre, but in fact about a stone (une pierre).  But the professors were kind and understanding, and the atmosphere was never frightening.  After much effort, Valerie helped me to be able to pronounce the word "radio" and not sound British.  And Annabelle was kind enough to humor me with her friendship, and even come out with the students for a cup of apple juice from time to time.  
I have also befriended many a student and Montpelliérains during my time here.  It seems that not just the school, but the whole of Montpellier is under the age of 30.  This makes it fantastically easy to meet people on the street and in bars (and I promise that you will see the same people almost every day.  For the Americans out there, it's like the show Cheers: "Norm!!").  At night, the streets teem with a mix of fun-seeking youths, confused SDFs, and their eternally pregnant dogs; but they all coexist peacefully to create the ambience that so defines Montpellier.  One can always find something to do, be it at a bar or an ERASMUS party where you know no one. And while I believe that I have provided more financial support for a watering hole called l'Abreuvoir than to Accent Français (but if anyone asks, I will patently deny this),  the park (singular, not plural, for Montpellier has an unpleasant penchant to pave everything) provides a cheaper, greener and sometimes more pleasant alternative to the bars.  
I took classes for 16 weeks, from November to March, and I must say that I have made substantial progress without ever noticing it.  This progress is imperceptible to oneself (akin to remarking that you're getting better and better at walking since birth), but it is nonetheless steady and profound.  I almost always understand when the professors make fun of me during lunch, and I believe that this is the single greatest testament to my advancement. I'm even able to retaliate and make fun of them too.
As for my internship, it too has been wonderful.  The majority of my friends have since gone back to their homelands or off to other parts of France, so being at the school every day ensures that will continue to speak French as frequently as possible.  And the primary duty of my internship, making contacts with American study abroad partners, ensures that I will not lose my oh-so-tenuous hold on the English language.  I thank Virginie, Florence, and the entire Accent Français team for being so kind as to allow me to dwell in their corridors and annoy them with my French grammar questions all day long.

________________________________________________________________________

Partager cet article